Jardin Activation de Gouvernance Partagée


Ce jardin est initié par la première promotion du cycle de co-developpement Activation de Gouvernance Partagée, lancé en octobre 2018.
Cette page recense les pépites et apprentissages liés à l'Activation de Gouvernance Partagée capitalisées par le Cycle 1, cloturé en février 2019.

Les pepites du cycle1

ou les point a ne pas rater pour engager sa structure dans la gouvernance partagée !

Intention :

Claire et sincère : pour la source du projet faire accompagner avec qq’un pour aller voir les points difficiles (direction) regarder l’inconscience, une tierce personne étrangère a tt ça et froid aucun parti pris
Irréversible : pour une orga qui va bien, il y a plein de peur. Prendre le temps de creuser sur pourquoi je ferai ça. Il faut le faire même si peur et chaos. Me. Partage avec l’équipe pas à pas et en toute vulnérabilité.
La partager aux autres membres : et continuité pour chacun des collaborateurs. Besoin de partager mon intention (ok et je vais faire de mon mieux, en fait non ca me va pas, ou pas à l’aise)
Questionner l’intention des uns et des autres ? Condition dans la structure : parole authentique est-elle possible ? ou pas faire de vague, je me m’adapte, je souffre. Parole authentique du dirigeant est importante. Dire : j’aime le boulot et l’équipe, mais ce truc là ca me parle ! pas et prendre de soin des réponses
Qu’est ce que vous en pensez, qu’est ce que vous ressentez ? pouvoir s’exprimer sur mes inquiétudes, je me sens pas en accord, mais.

Coresponsabilité :

De tous pour que la gouvernance soit effective :
C’est pas juste Mme X, lepouvoir en place ou M.Y (rôle Gouvernance) qui portent le fait que ça marche ou pas la GP, c’est de la responsabilité de chacun. Ce n’est pas votre GP, c’est bien notre gouvernance.
Pro-activité :
Chacun a sa part de responsabilité, plutôt que de se plaindre, de dire que ça ne me convient pas. Attention triangle de karpman (victime, sauveur, persécuteur) mais être souteneur par exemple dans la facilitation, le devoir de dire les choses qui ne vont pas.
Faire tourner les rôles :
Cela permet de faire vivre, ma posture dans le groupe : souteneur coopératif (plutôt que victime, sauveur ou persécuteur) Avec un carton « souteneur »

Pas à pas, petits pas

Oser y aller : test erreur, avancer, ne pas attendre que tout soit sécurisé, y aller, se mettre en chemin
Droit à l’erreur : revendiquer ce droit, les accueillir, les capitaliser, les célébrer
Célébrer les pas réalisés : prendre le temps de célébrer les réussites et les erreurs, remercier
Ne pas chercher la perfection : safe enough to try, rendre visible le chemin parcouru, d’ou l’on vient quel chemin a-t-on pris
Fin de réunion : aujourd’hui quel est notre apprentissage sur une frise

Verticalité

La direction décide : amener le fait que l’on soit en gouvernance partagé est amené comme un fait. Pas de co-décision. Assumer et oser son autorité
Paradoxe ? : en tant que dirigeant quand je décide que nous irons en gouvernance partagée, je le décide de manière verticale (et c’est ma dernière décision dans le schéma classique orange).
Saut quantique : attention si je souhaite passer du paradigme orange à l’opale (sans passer par le vert). Besoin de traverser le paradygme vert, nous avons besoin de passer par des décisions collectives. Quand même la spirale dynamique est un appui.
Autorité entre cercles ou rôles : la verticalité n’est pas la même entre rôles dans la gouvernance partagée, par rapport au paradigme orange ou les autorités sont entre les personnes.

Rapport au travail

Recrutement : qu’est ce que les gens attendent comme relations à l’autre dans le travail. Mais aussi quel rapport aux responsabilités, comment je vais cherche à identifier la posture par rapport à la responsabilité partagée, son engagement et rapport au groupe.
Posture de coopération : L’envie de travailler avec qq’un plutôt que compétence, est ce que je le sens avec, ou est ce que je le sens pas, je recrute un posture de coopération. Critères de recrutement sont remis en question. Savoir être ne se change pas facilement, savoir faire.



Activation de Gouv Partagée : définition

L'activation de Gouvernance Partagée correspond au stade, ou au moment, ou 1 ou plusieurs membres de l'organisation souhaitent initier des outils, des pratiques et/ou des postures au sein de leur organisation. L'organisation ne fonctionne donc pas en gouvernance partagée a ce stade, mais 1 ou plusieurs membres sont mobilisés et moteur pour questionner le changement de faire ensemble. Ce questionnement peut être à un stade débutant ou à un stade plus avancé.

Les clés de la Gouvernance Partagée

Pour naviguer dans les différentes portes d'entrée pour activer la gouvernance partagée, les clés de la gouvernance partagée présentent les grands items depuis l'expérience vécue de l'Université du Nous:
image Cles__gouv_partagee.jpg (0.4MB)
Clés de la Gouvernance Partagée


Les pépites - cycle1 codev - 18-19

Nous capitaliserons ici nos pépites


Le compte rendu de nos réunions




Le cycle de CoDeV


Ce cycle de CoDeV réunit 4 participant.e.s, un membre de HUM! qui porte la naissance et la mise en place de ce premier jardin et une membre de HUM! animatrice de codéveloppement. Il est prévu à ce jour en 6 ou 7 séances : 1 séance d'ouverture, 4 ou 5 séances de codéveloppement, 1 séance de clôture.

Le processus de CoDeV proposé


Le processus de Codéveloppement proposé dans ce jardin est un des fruits de la collaboration entre l'Université du Nous et Yaël Gronner.
Pour aider les participant.e.s, le visuel construit par Yaël Gronner est Bruno Forand est proposé :

image Affiche_codev_12.jpg (79.6kB)